-

L'école militaire enfantine HÉRIOT

heriot

En 1884, après l’expérience réussie de la première école d’enfants de troupe ouverte 9 ans plus tôt à Rambouillet , la décision d’ouvrir 6 écoles militaires préparatoires est prise. Cependant, ces écoles ne sont ouvertes qu’aux jeunes âgés de 13 à 18 ans.

DSC 8233Aussi, le commandant Olympe Hériot, ancien militaire,  décide de faire construire à ses frais et sur ses terres à La Boissière (Yvelines) un établissement destiné aux plus jeunes. Il s’agit d’un orphelinat exclusivement réservé aux enfants de troupe de l’armée de terre. Le commandant Hériot s’engage à en faire don à l’Etat. Les soins des enfants de 5 à 9 ans sont confiés à des sœurs.

L’orphelinat militaire Hériot accueille ses premiers « poussins » en février 1887. Les premiers d’une longue liste de plus de 4 500 enfants qui étudieront ici aux cours des 80 années suivantes. En 1906, madame Hériot, veuve, fait édifier un monument dans la cours d’honneur de l’internat. Sur le marbre est notamment gravé sa devise : «Ils seront élevés dans le culte de l’honneur et de la Patrie»

heriot2En 1917, l’école prend le nom d’ Ecole Militaire Enfantine Hériot. Avec les méfaits de la guerre et l’accroissement du nombre d’orphelins, madame Douine-Hériot fait agrandir l’école en 1917 / 1918. Pour offrir des vacances différentes aux poussins, elle fait don de son château à Cancale (Côte d’Armor) en 1920.

insigneEMEHLa 2° Guerre Mondiale oblige l’école à déménager en 1940 successivement à Moliets et Maa (Landes), puis à Billom (Puy de Dôme) et enfin à Draguignan (Var).
 
En mars 1944, l’école quitte Draguignan et s’installe à La Roche-Posay (Vienne) avant de regagner La Boissière en 1945. Madame Douine, veuve Hériot, bienfaitrice de l’école décède cette même année.

En 1948, son fils Olympe (II) Hériot remet officiellement le château de La Boissière à l’Etat .

En 1966, le ministère de la Défense nationale  souhaite se séparer de l’école qui passe à l’Education nationale sous le nom d’ Ecole nationale du premier degré Hériot.

L’orphelinat militaire et l’ Ecole Militaire Enfantine Hériot auront vécu 80 ans. En 1986, l’école passe sous la tutelle de la Région Ile-de-France et devient Ecole régionale du premier degré Hériot.

Le drapeau de l’ Ecole Militaire Enfantine Hériot est conservé dans le mémorial du musée des enfants de troupe à Autun, où une vitrine est consacrée à l’école

DSC 8229

Pour en savoir plus :

• Lisez la brochure « l’Ecole Hériot – 100 ans d’histoire  - 1886-1986 » par madame M-L Gauthier et le livre « L’exceptionnelle famille Hériot » de Bernard Pharisien ;

•  Consultez le site Internet : http://internat.heriot.free.fr

Vous êtes ici : Home Les Écoles D'hier à aujourd'hui 1887 • E. M. E. Hériot